A La Nouvelle Orléans

Plus j’avance en âge, et plus je découvre de nouvelles facettes de ma personnalité. J’ai toujours cru être un aventurier dans l’âme. Et pourtant, il y a quelques temps, ma femme et moi sommes revenus d’un voyage de groupe à la Nouvelle Orléans. Ca peut certes paraître anodin, mais à la vérite, ça ne l’est pas du tout. Cela représente au contraire une évolution majeure, de mon point de vue. Car jusqu’à présent, ma moitié et moi étions de fervents adeptes du voyage en solo. Nous étions donc opposés au voyage de groupe, et l’idée d’en faire un un jour nous semblait inconcevable. La simple idée de devoir vivre 24h sur 24 avec des gens qu’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam nous paraissait absolument extravagante. Seulement, quand nous avons commencé à chercher nos prochaines vacances, nous avons déniché la description de ce voyage de groupe, et curieusement, ça nous a d’emblée titillés. J’ai réalisé que les désagréments qu’il pouvait y avoir à voyager en groupe étaient contrebalancés par un atout : celui de ne plus devoir se casser la tête dans les innombrables préparatifs qu’implique l’organisation d’un voyage. Des préparatifs qui vous poursuivent non seulement avant le départ, mais aussi tout au long du voyage. De manière générale, dès lors qu’on voyage par soi-même, je dirais qu’on fait toujours face à un peu (et parfois beaucoup) de stress. Ce qui est normal : après tout, on se retrouve en terre inconnue et on doit se débrouiller. C’est toujours une aventure. On passe évidemment des moments extraordinaires, mais très logiquement, le stress est toujours là. On garde toujours à l’esprit la suite de l’aventure et tous les détails à régler pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau (sans logement, sans nourriture, sans essence, etc). Alors oui, c’est très instructif : cela nous oblige à nous organiser. On apprend avec les années à apprivoiser le stress (je me souviendrai toujours de mes premières vacances qui ont été un cauchemar parce que je ne savais pas encore gérer), on apprend même à développer des solutions originales face aux problèmes. Seulement, au bout d’un moment, on voudrait juste se reposer plutôt que de sans cesse jouer les Mc Gyver des routes. Et ça n’a rien de mal, en définitive. Si Vous pouvez jeter un oeil au site sur lequel nous avons trouvé notre voyage de groupe à la Nouvelle Orléans, si ça vous intéresse !

nouvelleorleans.jpg




Published in:Uncategorized |on janvier 6th, 2017 |

Both comments and pings are currently closed.



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 14 articles | blog Gratuit | Abus?